top of page

Le miroitement de l'Âme comme curseur de vie

Dernière mise à jour : 10 mars

Envisager le miroitement comme une condition à notre environnement humain.


Envisager le miroitement comme une condition à notre environnement humain.

Avant de tenter de comprendre pourquoi le miroitement semble toucher au plus profond ceux qui l'utilisent déjà, il serait bon de définir le concept de cette pratique qui pourrait devenir habituelle dans les rapports humains de nos nouvelles communautés vivantes.


Un concept aussi simple qu'original.

« Permettre aux lumières de nos êtres de communiquer directement, qu'importe le véhicule ou les souffrances. »

Tout l'enjeu de la compréhension du miroitement réside justement dans le fait que, pour le comprendre, il faut l'essayer. En effet, c'est le propre du monde initiatique que propose la Conscience Collective, une expérimentation pour recevoir et comprendre intimement des outils et des concepts théoriques. Néanmoins, je vais tâcher, ici, de vous en donner les clés principales. À vous, après, de décider de tenter l'aventure ou pas.


Voir la lumière de l'autre.

Imaginez-vous assis en cercle avec d'autres humains. Hommes ou femmes, qu'importe.

Peut-être, êtes-vous familier de cette pratique, peut-être pas du tout, asseyez-vous. Au centre du cercle, comme il se doit, un bâton de parole. Une sorte de sésame qui vous ouvre les portes de l'écoute. Entendre et être entendu, pleinement.

Vous êtes donc assis là, dans le silence, dans l'attente que ce soit votre tour de parler, peut-être avec une pointe d'appréhension. Votre voisin de gauche, un homme d'une cinquantaine d'année s'empare du bâton, et après avoir pris une grande inspiration, se lance dans un long partage d'une voix calme et pourtant un peu tremblante par moment. Il parle de son récent divorce, des raisons qui l'ont poussé à accepter la séparation et de sa nouvelle vie de célibat, loin de ses enfants qu'il ne voit plus que par intermittence... touché, sa voix tremblante laisse la place à de véritable sanglots. Il n'ira pas plus loin dans son partage et conclut en disant "je m'arrête là" ...

Vous avez compris le point, la situation est lourde et pesante. Il repose le bâton et la facilitatrice, propose alors, après avoir laissé un petit temps de bon aloi, un tour de miroitement. Chacun et chacune, dans le cercle est invité à renvoyer de la lumière au pauvre homme dévasté. Qu'importe la situation, qu'importe la difficulté que traverse la personne qui partage, vous devez, ainsi que vos collègues de cercle miroiter ce partage.

Que dire ? Que faire ?


Plus qu'un exercice, une posture

« Renvoyer la lumière coûte que coûte. »

Vous le voyez dans l'exemple ci-dessus : il n'est pas toujours simple de miroiter le partage d'un autre, surtout si celui-ci est souffrant. Pourtant, il y a toujours au fond de nous, un endroit de lumière qui connecte avec la lumière de l'autre. Ça parait incroyable et pourtant c'est bien réel.


Ça demande évidement de la pratique et de l'engagement mais à force d'entrainement, c'est comme si notre cerveau gagnait en plasticité et venait à voir la lumière plus justement.


Revenons à notre homme fraîchement divorcé, un cercle de parole classique en serait resté là et c'est déjà merveilleux. En effet, il a eu le courage de venir, de parler et il a été entendu par d'autres. Une grande puissance vibratoire est déjà à l'œuvre.... mais attendez la suite. Je suis à sa gauche et je prends le bâton.

"Merci Patrick pour ton partage. Ce qui m'a touché en t'entendant c'est la grande force qui t'a amené ici, le courage que tu as eu de venir et de demander de l'aide.

Je ressens aussi tout l'Amour que tu portes à tes enfants et la grande chance qu'ils ont de t'avoir comme père.... " Je m'arrête là parce qu'il y a encore d'autres après moi... Vous le voyez, le miroitement consiste à interagir au-delà du vécu souffrant, à entrer en empathie et à renvoyer la lumière.


Seule la lumière est reflétée J'aime dire souvent que dans un miroir l'ombre ne peut pas être réfléchie, que seule la lumière nourrit notre vision... c'est ce travail là que nous accomplissons chaque fois que nous miroitons. Patrick va recevoir une douche de lumière et d'Amour, il va se sentir entendu et compris comme jamais. Il va être reconnu et, croyez-moi, cette sensation est très puissante. À chaque fois que je me retrouve dans cette position de "miroité" l'effet est le même, j'en sors comme rajeuni vibratoirement.

Pour compléter l'expérience, Patrick sera invité à un petit feed-back des miroitements reçus, quelques mots, souvent de remerciement, pour ancrer encore plus l'expérience vécue.

L'exemple que je cite ci-dessus, est un exemple de miroitemement avec un groupe un peu plus grand que ce que nous proposons dans les cours en ligne pour commencer. L'idéal est de tenter l'expérience à trois participant avec un facilitateur, Ça permet d'avoir tout l'espace nécessaire pour expérimenter et découvrir cette pratique. Le Miroitement de l'Âme comme curseur de vie

Nous aimons définir le miroitement de l'Âme comme un yoga relationnel qui petit à petit s'ancre dans nos vie et dans nos relations. Sans vous en rendre compte, vous allez miroiter naturellement de plus en plus de monde, vos collègues, le facteur, votre patron... testez, vous verrez l'effet de la lumière sur les autres est juste fantastique... et pas que pour le teint d'ailleurs ! Au fil du temps, le miroitement et la capacité des autres à miroiter deviendra votre point de mire, une sorte de condition d'entrée à votre environnement social... un curseur de vie en somme.




Comments


bottom of page